Marie-France Piel, pastelliste

 Dès 1968, je travaille au sein d’un groupe d’élèves des Arts Appliqués à l’Industrie. En 1974, je rejoins l’atelier de restauration d’oeuvres d’art de mon mari, Jean-Pierre Mousquey. De nombreuses toiles, gravures, fresques nous sont confiées par les musées, les archives régionales et les collectionneurs privés. Un pastel d’Odilon Redon fût à l’origine de mon orientation vers la peinture de chevalet. Notre installation dans la vallée de la Rance, en Bretagne, me permet de me consacrer totalement à la peinture (nombreuses expositions en France et à l’étranger) et au jardin (création du jardin du presbytère puis du jardin des saules à St André des eaux).